Mind Tab Project (in English)

MIND TAB – THE BENEFITS OF MIND MAPPING WITH DISABILITIES

IMG_3537

Loïc Noel works at a project in Belgiumn called Mind Tab. In this article, he explains a bit more about the project and how mind mapping can have positive affects on disabilities (learning, physical and mental).

– – –

As well as being a technique which combines fun and learning, mind mapping has many advantages. Among these in particular is limiting the effects of certain disabilities, both phyiscal and mental. My team, who work in Specialised Education in Liege, saw the need for mind mapping in this area, and thus came up with this project, and we thrive to push it to its full potential.

At the moment, if students in Specialised Education are interested in making mind maps, there are only two types of tools available: the intuitive software called iMindMap (the only one able to meet any of our current needs) or paper and pencil format.

cropped-12200411_10208188019717853_1351451071_n.jpg

When digitial tools are used, the result is always the same: students still want and need to make a mind maps on paper. However, many things prevent or slow down students with multiple disabilities. Motor difficulties may prevent someone from grasping a pencil, and the path to their goals becomes complicated or impossible. Mental differences also require adaptation: sometimes the text can be read and understood, but ideally it should work with images and symbols.

An active engagement during all stages of the mind mapping process is key to the technique, as it can bring added value in relevant learning. Our dilemma is this: How to determine the right level of autonomy combined with necessary external help.

A project has been launched with the goal to respond, with our best abilities, to this legitimate desire. Mind Tab aims to be the instrument that would address this dilemma. It would allow more autonomy through ergonomic and adapted tools. The aid has been used on the ground in Specialized Schools and was approved by the students, who are active participants and the driving force behind this project. To share a few ideas of what we have achieved thus far; tablets are built with notches allowing the magnetized markers to be positioned more easily. Where drawing is concerned, the tablet can help with drawing on a sheet of paper thanks to a special marker.

DSC01021

With our deepest desire to make this project a success, we have a prototype ready to test the possibilities that have been imagined. We first need to engage more partners and secure funding before we can go any further.

For more information on this project, or to get involved in any way please do not hesitate to contact us! :

http://www.mindtab.be
http://www.facebook.com/MindTabProject
https://twitter.com/mind_tab
Source : https://blog.biggerplate.com/mind-tab/

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lettre ouverte – Pourquoi vous ne devriez plus utiliser le terme « handicapé » à mauvais escient !


? Lettre ouverte? parler-manger-278x195

Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde disait Albert Camus

Le choix des mots est souvent tâche difficile dans notre société contemporaine. En effet, quand certains crient à outrance à l’attaque, d’autres répliquent en avançant le « politiquement correct » ou la « langue de bois ». Sans cesse, nous sommes confrontés au dilemme délicat d’être à la fois pondéré sans pour autant tomber dans une hypocrisie constante. Nombreux sont les exemples alimentant le débat et exacerbant les fossés entre ces différentes personnes se considérant, d’une part, comme « plus humaines », ou, d’autre part, comme « plus réalistes ».

Il n’est donc pas évident de savoir comment parler ou écrire sans heurter ou sans être « trop » conformiste. Toutefois, après avoir essuyé de vives critiques sur les réseaux sociaux – frôlant souvent les insultes et menaces – et après avoir contacté à plusieurs reprises les responsables des éditions en ligne des différentes journaux concernés, j’ai décidé d’écrire cet article afin de revenir sur un fait de société qui – selon moi – ne devrait plus exister à notre époque actuelle.

Parler de « handicapés » me pose, personnellement, plusieurs problèmes. 

Tout d’abord, voici quelques exemples tirés de la presse belge. Je tiens déjà à remercier certains responsables des publications pour avoir effectué un changement quant à la dénomination inadéquate initiale. En revanche, sachez qu’ils sont très peu à prendre en considération ces considérations.

13754195_10154382761491465_4330481519696514496_n 13626559_10154336346271465_4850122792918054477_n 13584655_10154335277046465_96639883877481313_o 13584813_10154322918826465_5726996320007331019_o

Pourquoi serait-il préférable d’utiliser le terme « Personne en situation de handicap » ?

  1. On est en situation de handicap : c’est le contexte qui fait le handicap et non la personne. C’est la situation dans laquelle l’on se trouve qui peut nous rendre maladroits, inadaptés, incompétents, face à un fait précis. Ainsi, je peux être en situation de handicap face à une tâche manuelle et ne pas l’être face à une tâche intellectuelle. L’on peut même aller plus loin en poussant la réflexion en détails : je peux être inapte à parler en public, je peux perdre mes moyens en voyant un clown car j’en ai peur, je peux ne plus savoir parler au contact d’une personne intimidante… Serais-je un pour autant « handicapé » ? Non, et pourtant, la généralisation du terme suit la même logique. De toute évidence, l’expression « en situation de handicap » me semble davantage appropriée.
  2. Elargissement de la notion-même de « handicap » : le handicap n’est pas forcément permanent, cela élargit la notion à tout individu qui éprouve des difficultés face à une situation dans un contexte précis. Le terme « en situation » replace le handicap sur un fait qui peut être déterminé dans le temps, dans une situation et un contexte.
  3. Même en étant en situation de handicap permanente, l’individu n’est jamais pleinement et totalement handicapé. Ce n’est pas faire preuve d’humanisme à outrance que de percevoir en chacun des capacités, des aptitudes ou des qualités. Le véritable handicap, c’est le regard des autres et la société qui veut – trop souvent – que tout soit conforme à des standards. Un exemple me vient à l’esprit : une personne atteinte de cécité peut très bien avoir « comblé » ce manque par une ouïe ultra-développée. L’Homme comporte de multiples facettes mais aussi des ornières. Si nous prenons le temps de s’ouvrir aux autres, il n’est pas inhabituel de percevoir ces éléments constitutifs qui font que chacun est unique. Voilà pourquoi je pense que nous avons tous un rôle à jouer dans notre société : non pas se mettre sans cesse en avant mais mettre en exergue les talents et qualités de chaque individu pour que chacun puisse apporter à l’autre. Et croyez-moi, tout le monde peut enrichir – sur différents plans – la vie d’autrui.
  4. La notion de respect pour ces personnes en situation de handicap n’est pas une fausse bienséance. Il n’est pas aisé d’avoir un minimum de confiance en soi et en ses capacités dans notre société contemporaine ; le respect et la juste dénomination de ce qui constitue notre monde est un premier pas à effectuer pour que ce respect entraine partage, relations, amitiés, amour, etc.

Errare humanum est, perseverare diabolicum !

Malgré mes nombreux efforts, peu de changements sont visibles dans la presse belge. Il en est de même pour les mentalités comme le démontrent les (trop) nombreuses critiques et basses paroles que les personnes soutenant cette idée et moi-même avons dû recevoir.

Pour conclure, je vous invite à réfléchir sur le fait que chaque personne est susceptible, à un moment donné, dans un contexte précis, de se trouver en situation de handicap. Voudriez-vous n’êtes considéré qu’à travers cet infime partie de votre être ?

220px-Disability_symbols.svgAu final, le handicap existe-t-il vraiment ? Qu’il soit temporaire ou permanent, léger ou lourd, visible ou invisible, le handicap apparait quand la société place l’individu dans cette situation. Si l’on se donne pour mission d’utiliser et de renforcer les forces d’artui, sans vouloir enfoncer ou dénigrer qui que ce soit pour se mettre en avant, alors le handicap ne sera plus qu’une simple différence presque insignifiante. Pour arriver à cet objectif, la première étape se place sans doute dans la juste dénomination des personnes en situation de handicap.

Loïc Noël
Mind Tab

http://www.mindtab.be

Pour aller plus loin :
http://claude.hamonet.free.fr/fr/art_jrm.htm

Publié dans Handicap | Marqué avec , , , , , , , , , , | 5 commentaires

Bienvenue sur le Blog de « Mind Tab »

12200543_10208188062758929_205615563_nBienvenue sur le blog de « Mind Tab » !

Afin de permettre davantage d’interactions avec les abonné(e)s, nous avons décidé de nous lancer dans un autre mode de communication : le Blog !

N’hésitez donc pas à commenter, émettre vos avis, proposer des idées, ou bien simplement réagir.

Au plaisir de vous lire,

Loïc Noël
Mind Tab

http://www.mindtab.be

Publié dans Bienvenue | Marqué avec , , , , , | Un commentaire